Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pensées et Developpement

Pensées et Developpement

La grande problématique du développement est de trouver des outils méthodologiques afin d'impulser l’amélioration de la qualité de vie des populations en Afrique.A chacun de donner son point de vue.

Afrique : les dangers de l’immigration clandestine vers un eldorado qui n’en est pas forcement un

Afrique : les dangers de l’immigration clandestine vers un eldorado qui n’en est pas forcement un

Les immigrations clandestines par voie maritime, voyages littéralement suicidaires, des jeunes africains vers l’Europe, à la conquête de la citadelle « Schengen » est très encrée dans les mentalités des jeunes du continent comme solution de salut. Qui pourra en vouloir à une jeunesse abandonnée et spoliée de ses opportunités dans une Afrique ou la corruption, les conflits sociopolitiques interminables détruisent plus d’une vie et n’offrent aucune perspective ? Mais l'immigration clandestine demeurent pour la jeunesse du continent noirs des drames humains incalculables, des hécatombes pour un continent à la recherche de ses marques 50 ans après l’indépendance.

Des drames humains pour l’Afrique

Le dernier album, « Je Reste » de l’artiste Reggae Ismael Isaac est fort révélateur de cette triste réalité : « Plutôt la mort dans la mer, que la honte devant ma mère (…) ma décision est prise, je m’en vais (…) car comme beaucoup de jeunes africains, j’ai l’impression que mon avenir est derrière moi». Edifiant ??!

Et les conséquences ne se font pas attendre pour ces aventuriers suicidaires défiant les mers et déserts aux larges des cotes méditerranéennes :

Des milliers de clandestins, souvent des femmes accompagnées d’enfants aux bas âges se perdent dans les confins du désert du Maroc, de la Mauritanie, de l’Algérie, et au larges des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla manquant de tout, surtout d’eau et de nourriture. Ils sont souvent exclavagisés par des ressortissants peu scrupuleux de ces pays arabes

Les ONG travaillant dans le secteur essaient tant bien que mal de tenir à jour la liste des victimes de cette nouvelle hémorragie des bras valides d’Afrique vers ce qui représente pour eux le rêve, le paradis ou à tout le moins, l’eldorado.

Ces associations annoncent une bien triste nouvelle, plus de 20 000 jeunes africains ont été tués durant au large du vieux continent, ces 10 dernières années dans des opérations d’immigrations clandestines.

Les tentatives de prise d’assaut des grillages protégés par les marsouins de la garde frontière des pays ayant une ouverture sur la mer font hélas plus de victimes que certains conflits armées au sein de la jeunesse africaine.

Et pourtant, la réalité dans ces pays occidentaux est bien loin des contes de fées ou des images des médias internationaux sur la vie des populations.

Ceux qui arrivent à passer ces barrières, à prendre pied sur le vieux continent, ne sont pas pour autant « élus », car le plus grand nombre se retrouvent dans une situation de vulnérabilité dans le secteur de l’emploi. Privés de droit de travailler régulièrement, soumis au besoin de vivre et, souvent de remboursement de la dette due aux passeurs maffieux, ils sont, pour la plupart des proies faciles d’employeurs tout aussi maffieux et véreux. L’Europe ou même l’occident, en fait est loin d’être la terre promise dont rêve le jeune africain biberonné par les séries télévisées et autres films à succès. La crise économique et financière qui frappe le monde occidental met aujourd’hui à nue la précarité de certaines communautés mais surtout la misère de ceux qui n’arrivent pas à s’adapter au violent et impitoyable monde du capitalisme.

La face cachée de l’Eldorado Europe bidonvilles et taudis non visibles à distance

Madrid des pauvres et des bidonvilles

Découvrir Madrid, celui des pauvres et des bidonvilles
Les « Chabola » terme utilisé en Espagne pour désigner les bidonvilles, ces vastes espaces d’environ 20 hectares sont souvent occupés par plus de 400 familles démunies, des laissés pour compte du système capitaliste ou l’individualiste fait loi et ou si tu ne fait rien, tu n’as rien ou plus vraisemblablement tu n’es rien.
Dans les « Chabola » de Madrid, capitale de l'Espagne, les catégories sociales vulnérables vivent dans la misère la plus avilissante de ces quartiers difficiles d'accès, isolés et lieu de dégradation continuelle des conditions de vie, de promiscuité et d'insalubrité.

Paris, ville lumière, mais paris c’est aussi la ville des sans abris non visibles

A Aulnay-Sous-Bois, un quartier pauvre de la banlieue nord-parisienne dénommée dans la nomenclature démographique des pouvoirs publics, Zone Urbaine Sensible(ZUS) ou même plus prosaïquement « quartiers défavorisés» vivent des populations dans des situations en dessous de la qualité de vie dans certains quartiers précaires d’Abidjan. Comme aiment à le dire les abidjanais, sicobois, Mon-mari-m'a-laissé, ou même »Bocabo » est mieux que vivre dans ces lieux de dépravation des mœurs.

Londres, le hooliganisme et les ghettos de West Ham et East Ham

A Londres, le borough (quartier) de Newham regroupe les quartiers de West Ham et de East Ham, qui d’ailleurs ont une longue et persistance histoire de hooliganisme, sont des quartiers très pauvres. Londres, empire financier mondial, réalise autour de 19 % du produit intérieur brut du Royaume-Uni mais connait elle aussi les effets pervers de l’urbanisation des grandes centres urbains des pays développés. Les habitants de cette grande agglomération de près de 12millions d’habitants déconseillent aux visiteurs de se rendre dans les quartiers comme Walworth dans le Borough et Southwark qui sont affirment-on, parmi les pires quartiers de Londres. Il est également aux touristes de prendre des risques en visitant les quartiers de Harlesden/Stonebridge renommés pour leurs taux élevés de criminalité, de violence et de drogue. La drogue, fléau des temps moderne de l’occident est aussi le problème numéro 1 des quartiers comme Elephant et Castle.

En fait l'Europe n'est pas l'eldorado que certains jeunes africains imaginent, ce n’est pas non plus le continent de la ruée vers l’or pour paraphraser un fabuleux film western.

Informer le plus largement possible les jeunes africains sur les dangers de l’immigration clandestine par voie maritime et par le désert arabe devient une urgence voire un acte de salubrité publique pour les gouvernants africains. Le faire, c’est faire œuvre utile.

Cela nous rappelle le fameux slogan de la CIA américaine tiré d’ailleurs de la Bible, « You shall know the truth and th truth shall save you ».

Badciss Badciss,

Blogueur, Communicateur

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article