Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pensées et Developpement

Pensées et Developpement

La grande problématique du développement est de trouver des outils méthodologiques afin d'impulser l’amélioration de la qualité de vie des populations en Afrique.A chacun de donner son point de vue.

Présidentielle 2015/Taux de participation : guerre des chiffres ou baroud d'honneur des « Gbagbo ou rien ».

Présidentielle 2015/Taux de participation : guerre des chiffres ou baroud d'honneur des  « Gbagbo ou rien ».

Les « Gbagbo ou rien » partisans du boycott des élections s’échinent en calculs et autres démonstrations farfelues et illogiques pour se convaincre que le plébiscite de Ouattara, 83.66%, n'en est pas un.

Sur 6 301 189 d'inscrits, Alassane Ouattara a obtenu 2 618 229 des 3 129 742 de suffrages exprimés.. Ainsi Ado est réélu avec 83.66% des voix pour un taux de participation de 52.86%. L’on observe ainsi entre l’élection de 2010 et celle de 2015 un taux de volatilité électorale d'environ 32 %.

L'arme fatale et élément de conjectures oisives des pro Gbagbo

Pour les partisans de Gbagbo, ce dernier a clamé haut et fort que les 37% de taux de participation de son unique et calamiteuse élection, face à Guei, n'est entaché d'aucun manque de légitimé et " c'est le plus fort taux de participation dans toute l'Afrique de l'Ouest" en ce temps-là a-t-il déclamé en 2000. Alors celui qui salue 37% va-t-il prétendre que 54% est bien peu? Risible? Assurément !

La liste électorale, parlons-en.

Établis depuis 2009 dans un pays ou l’espérance de vie est limitée à 50 ans, les décédés depuis cette date n'ont point été extirpés de la liste sans oublier les nombreux déplacés et /ou relogés, la crise a engendré une recomposition profonde de l'habitat dans les centres urbains et la reprise économique par les grands travaux et reconquête du pays profond par les entreprises (commerce et services) a occasionné les déplacements massifs de populations de certains zones vers d'autres sans pour autant que ces derniers actualisent leurs nouvelles situations sur la liste.

Le traumatisme de la c ris postélectorale a plané sur le scrutin de 2015

Le traumatisme dû aux 3000 morts de la crise post électorales a convaincu plus d'uns, d'un camp comme de l'autre, que le malheur c'est les élections et s’abstenir de voter une soupape de sécurité pour ne plus être victime des errements d'hommes politiques sans scrupules. Ce phénomène a engendré une déperdition de voix et explique surement le taux de volatilité électorale d'environ 32 % ..

Une élection exemplaire tant par son caractère paisible

Ce fut d'ailleurs un exploit pour le premier sortant réélu d'organiser une élection dans un climat aussi calme, aucun incident même mineur ne fut signalé dans aucun des 19 000 et plus bureaux de vote disséminés dans tout le pays.

Cela n'a pas échappé aux observateurs et à la communauté internationale qui a ténu a saluer la "victoire significative" à l'issue d'un scrutin "crédible" et "démocratique" selon les Usa.

L'Elysée par la voix de son actuel maitre, François Hollande a salué « une étape importante pour le retour de la Côte d'Ivoire à la paix » tout en saluant l'heureux vainqueur. Tout comme les observateurs de la Cedeao menés de main de maitre par le très influent Olesegun Obasanjo..

Alors les cris inaudibles des anti ouattara ou pro Gbagbo auront du mal à se faire entendre la priorité de tous étant d'aider la Cote d'Ivoire a demeurer un exemple de démocratie et surtout un modèle de développement pour l'Afrique subsaharienne depuis l’avènement du président Ouattara qui a su avec maestria prendre un pays au bord du gouffre pour atteindre des taux de croissance astronomique et cela en créant un climat de paix juste après la fin de la plus violente des crises vécue par le pays.

La guerre des chiffres dans anti Ouattara risque fort bien de n'être qu'un baroud d'honneur, un brouhaha médiatique sans lendemain, un coup d'épée dans l'eau..

Badciss Badciss

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article