Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pensées et Developpement

Pensées et Developpement

La grande problématique du développement est de trouver des outils méthodologiques afin d'impulser l’amélioration de la qualité de vie des populations en Afrique.A chacun de donner son point de vue.

Yopougon : le maire met fin aux nuisances sonores des maquis et lieux de culte.

Yopougon : le maire met fin aux nuisances sonores des maquis et lieux de culte.

Le Député-maire Gilbert Koné KAFANA a mis fin aux nuisances sonores et barrages anarchiques des voies publiques dans la commune par Arrêté Municipal N° 107 du 28 octobre 2014 rendu public devant les concernés au cours d’une réunion le mercredi 19 novembre 2014 dans la salle de mariage de la commune.

Cet arrêté, lu publiquement au cours d’une réunion présidée par le 1er Adjoint au maire de la commune Coulibaly Issifou et en présence de plusieurs opérateurs du secteur, interdit « l’usage abusif d’instruments de musique, de machines et autres objets sonores » selon les termes du document.

Etaient présents à cette importante séance de travail les associations de débits de boissons et opérateurs de maquis, de kiosques, de buvettes, de bars dancing, de restaurants, de cabarets et également des propriétaires et promoteurs de lieux de culte de Yopougon.

« Cette décision, prise de façon consensuelle avec vous les opérateurs économiques vient en appui aux lois et textes de la république en vigueur interdisant les nuisances sonores et les barrages illégaux des voies publiques nous recensons en moyenne plus 100 plaintes par semaine des administrés et il nous fallait agir. » a dit en substance le représentant du Député-maire Gilbert Koné KAFANA.

Le 1er Adjoint Coulibaly Issifou a surtout dans allocution introductive demander aux acteurs de secteur présents d’aider à la sensibilisations avant que la phase de répression n’entre en vigueur.

Selon les statistiques des services de la mairie, le semaine écoulée a vue l’enregistrement de 92 plaintes liées aux nuisances sonores, 12 plaintes liées aux lieux de cultes spontanées et une dizaine de plaintes pour les barrages de rues et accès aux domiciles.

Les sanctions qui seront graduelles selon la démarche administrative en vigueurs vont d’avertissement en mise en demeure, puis la saisie du matériel et enfin le paiement d’une amende forfaitaire de 100 000 mille francs CFA en cas de non respect de cette réglementation qui fixe à 75 Décibel le volume de la musique dans ces commerces afin de ne pas gêner le voisinage.

Réagissant à l’arrêté, certains tenanciers de commerce d’alcool et faisant usage de musique, accueillant la mesure de façon mitigée ont demandé la clémence des autorités pour la préservation de leur activités et les emplois qu’ils créent dans la commune.

Certains ont dénoncé les taxes exorbitants prélevées par les services des impôts, les services de la régie de la mairie et autres structures étatiques intervenant dans l’application de la taxation dans leur domaine d’activités. Ils ont néanmoins promis d’aider à la campagne de sensibilisation de cette mesure d’assainissement du cadre de vie dans la commune.

Une copie de l’arrêté a été séance tenante distribué à chaque participant pour être affichée dans son commerce. Des communiqués radiodiffusés permettront au plus grand nombre de personnes d’être informé de cette nouvelle mesure. La réunion a pris fin à la suite de ces échanges francs et fructueux sur la question des nuisances sonores dans la commune.

Service Média et Multimédia, Mairie de Yopougon.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article