Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pensées et Developpement

Pensées et Developpement

La grande problématique du développement est de trouver des outils méthodologiques afin d'impulser l’amélioration de la qualité de vie des populations en Afrique.A chacun de donner son point de vue.

Environnement/Nigeria:La justice donne raison à des pêcheurs nigérian contre Shell

Environnement/Nigeria:La justice donne raison à des pêcheurs nigérian contre Shell

Nouveau rebondissement, dans l'affaire de la communauté Bodo contre Shell. Les pêcheurs nigérians Bodos avaient porté plainte, devant la Haute Cour de justice de Londres, contre le pétrolier anglo-néerlandais pour des pollutions dans le delta du Niger, en 2008 et 2009.

La Cour de Londres devrait juger l'affaire l'année prochaine à moins qu'un accord de compensation ne soit trouvé entre les deux parties. Mais les avocats de Bodos accusent Shell d'essayer de forcer la main aux plaignants et la justice britannique leur a donné raison.

La Haute Cour de Londres a suspendu les accords passés entre Shell et certains pêcheurs par l'intermédiaire du cabinet d'avocats CW Law. Ce cabinet aurait signé des compromis avec 7 400 Bodos, qui auraient accepté une indemnisation d'environ 190 euros chacun, auxquels s'ajoutent 500 euros par plaignant, placés dans un fonds collectif.

Mais pour le cabinet d'avocats Leigh Day, qui représente 14 000 Bodos, ces accords sont illégaux. CW Law les aurait passés alors qu'il ne représente pas légalement la communauté Bodo. Leigh Day, affirme aussi que son rival touche de la part de Shell Nigeria un intéressement proportionnel au nombre d'accords trouvés.

La Haute Cour de Londres a donc tout suspendu. Leigh Day dispose maintenant de trois jours pour apporter les preuves de ses accusations. CW Law aura alors une semaine pour y répondre. En juin, le cabinet Leigh Day avait refusé, au nom des Bodos, une offre d'indemnisation de Shell à hauteur de 1 300 euros par plaignant.

Sans accord, l'affaire sera portée jugée par la Haute Cour de Londres en mai 2015.

Source RFI

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article